Assurance local commercial et professionnel

assurance local commercialAssurer son local commercial permet à l’entreprise de se protéger contre les dommages et les dégradations éventuels pouvant advenir ou de protéger un tiers des risques qu’il pourrait subir dans l’enceinte du local. Cela permet de redémarrer son activité le plus vite possible après un sinistre.

Cette garantie assure donc les murs de l’entreprise mais également ce qui se trouve à l’intérieur du local comme la marchandise, le mobilier, etc.
L’assurance du local commercial protège donc le bâtiment ainsi que les clôtures et murs d’enceintes. Ne sont pas assurés cependant les voies d’accès comme le terrain sur lequel se trouve le local.
Par ailleurs, les aménagements du local professionnel installés par l’assuré sont également couverts.

Cette garantie assure une large palette de risques comme :

  • incendie : prise en charge des biens assurés détériorés par le feu, la fumée, la foudre ou l’explosion due à l’incendie ;
  • dégâts des eaux : rupture, fuite ou débordement de canalisation ; infiltration d’eau de pluie, neige, grêle…
  • événements climatiques : tempête, grêle ou neige.
  • catastrophes naturelles : garantissant les biens dégradés par le fait d’une catastrophe naturelle après que celle-ci ait été annoncée officiellement par l’Etat et publiée au Journal Officiel.

En outre, les équipements d’énergies renouvelables font l’objet de la part de certaines compagnies de l’assurance local commercial. Ainsi, sont assurés :

  • les capteurs solaires,
  • les pompes à chaleurs,
  • les installations géothermiques,
  • les petites éoliennes.

Le montant de l’indemnité versée en cas de sinistre par la compagnie est fonction de la valeur déclarée par le client. Il est donc nécessaire de penser au moment de signer son contrat d’assurance de local professionnel à bien estimer sa marchandise ou la valeur immobilière de son local par exemple.

Les garanties des contrats d’assurance local professionnel prévoient également d’indemniser l’assuré en cas de sinistre pour :

  • la perte d’usage : indemnité versée pour compenser la perte d’usage du local,
  • la perte de loyers : dans le cas où l’assuré est propriétaire et met en location son bien,
  • les frais de déplacement, transport ou garde-meuble,
  • les frais de relogement : dans le cas d’une réinstallation temporaire,
  • les frais de démolition et de déblais,
  • le remboursement des notes d’honoraire d’expert en assurance, d’architecte

Il existe néanmoins des clauses restrictives au contrat d’assurance. En effet, la plupart des compagnies exigent la mise en place de dispositifs de sécurité donnant ainsi droit à cette assurance du local professionnel :

  • extincteurs,
  • portes coupe-feu,
  • alarmes anti-incendie.

Une fois ces dispositions prises, l’assureur prend en charge lors de sinistre le remboursement soit à la valeur du neuf soit à la valeur du bien en cours avec une décote selon l’année.